MENU
PAYS DES PAILLONS
    Vendredi 12 avril, les élus du Pays des Paillons se sont réunis autour de leur président, Maurice Lavagna, pour voter le budget 2019.

    La séance s’est ouverte en accueillant un nouvel élu drapois. Jean-Yves Lessatini a investi le siège communautaire, succédant à Pierre Vestri, disparu subitement.

    Le président a ensuite présenté les chiffres.

    Le budget primitif 2019 s’équilibre en section de fonctionnement à 15 455 000 euros et en section d’investissement à 17 225 000 euros.

    Pour cette année, la collectivité met un point d’orgue au niveau du service des déchets « Les coûts de traitement imposés par les entreprises spécialisées, souvent en situation de quasi-monopole nous contraignent, cette année, à augmenter de 200 000 euros nos prévisions de dépenses » a contrario, en investissant  dans  l’extension des nouvelles consignes de tri (colonnes de tri sélectif, composteurs,  campagne de communication…) destinées à maîtriser le coût de traitement des déchets ménagers et assimilés « La CCPP augmente de 70 000 euros les recettes issues de l’organisme CITEO. 150 000 euros sont donc inscrits au budget prévisionnel 2019 sur ce point ».

    Au niveau des dépenses du personnel, 45 000 euros sont destinés à l’harmonisation des salaires « Notre but est de réduire l’absentéisme qui dépasse 20% dans certains secteurs et qui perturbent considérablement le bon fonctionnement de certains services ».

    Aussi, les élus soucieux de désengorger la vallée ont inscrit 35 000 euros au budget pour participer à une étude sur les déplacements, visant à améliorer le flux de circulation dans la vallée.

    En ce qui concerne le budget annexe de la petite enfance, le budget primitif 2019 s’équilibre à 2 978 000 euros.

    « Cette année, la participation des familles est en augmentation de 15 000 euros par rapport à l’année précédente et représente 395 000 euros, soit 13 % des recettes des crèches. La subvention de la CAF augmente de 30 000 euros en atteignant les 989 000 euros. Le Conseil départemental a une nouvelle fois accordé une subvention de 32 000 euros en soutien aux modes d’accueil du jeune enfant. La participation du budget principal de la CCPP augmente également de 8 000 euros et atteint 1 533 000 euros afin de couvrir le déficit du budget annexe » a souligné le président, Maurice Lavagna.

    Le budget général a été voté avec 4 abstentions. Celui du Service public de la petite enfance a été voté avec 1 abstention.


    X