MENU
PAYS DES PAILLONS
    Vendredi 13 décembre fut un jour heureux pour les Escarénois qui ont inauguré le pôle d’échange multimodal communautaire de l’Escarène construit par la Communauté de Communes du Pays des Paillons.

    Ce lieu de jeunesse, de culture et des sports jouxtant le collège, le gymnase, la gendarmerie, la caserne des pompiers, la maison des jeunes et la crèche communautaire la Petite Loco, devient aujourd’hui « un pôle promotion des modes de transports collectifs et alternatifs. Un lieu fort du centre bourg et de l’ensemble du territoire » exprime fièrement le maire, Pierre Donadey. Cette infrastructure propose 117 places de stationnement, 4 emplacements pour les cars, 2 places pour les personnes à mobilité réduite, 2 déposes minutes et 10 places de stationnement pour les 2 roues, avec prochainement la réalisation de 2 bornes pour véhicules électriques.

    Le Président de la CCPP, Maurice Lavagna, précise que « ce terrain autrefois abandonné est aujourd’hui attractif, notamment grâce à l’intervention de la Communauté de Communes qui a permis la naissance de la crèche la Petite Loco et qui inaugurera bientôt une salle communautaire ». Il rappelle que huit années ont été nécessaires pour l’acquisition foncière et a remercié tous les intervenants qui ont permis la réalisation de ce projet. Cet outil s’inscrit dans le souci majeur de désengorger la vallée des Paillons « Nous nous sommes encore plus rendu compte de son utilité lors de la fermeture de la pénétrante. Plus de 60 véhicules stationnaient sur ce pôle ».

    Le Conseiller départemental, Francis Tujague, a profité de l’événement pour annoncer publiquement que lors de la réunion du Conseil départemental durant laquelle la question des transports a été évoquée, il a été précisé que les infrastructures routières et ferroviaires ne seraient pas inclues dans le Contrat Plan Etat Région (CPER) 2021/2026, actuellement en cours de préparation. « C’est une aberration » pour tous les élus du Pays des Paillons. Il rappelle que ce projet était déjà inscrit dans le CPER 2015/2020 pour un montant de 45 millions d’euros mais que son financement avait diminué à 15 millions d’euros « Or, à un an de la fin de ce contrat, aucun euro n’a été engagé ».

    Les élus des Paillons travaillent sur la problématique des déplacements avec les services de l’Etat et de la Métropole cependant, Francis Tujague est ferme « Nous ne réglerons pas la question des déplacements dans les Paillons si la part du transport collectif, en particulier celle du train, ne grandit pas de façon importante ». Il réclame un train « fiable, à l’heure, confortable avec des tarifs intéressants voir gratuits » et sollicite auprès du sous-préfet Nice-Montagne du soutient, précisant que les élus continueront à défendre ces idées « pour l’intérêt, absolument indispensable, de la ligne Nice-Breil ». Il conclut, en alertant sur le risque encouru par l’arrêt de la ligne prévu en 2022 « Si cela se produit, c’est au risque qu’elle ne réouvre jamais. Nous sommes prêts à nous battre, sinon, cette magnifique réalisation que nous inaugurons aujourd’hui n’aurait plus l’intérêt attribué à ce pôle ».

    Le sous-préfet, Yoann Toubhans, rassure « l’Etat est à vos côtés et aux côtés des actions territoriales que vous entreprenez. Ce projet fait preuve d’une grande pugnacité. Vous avez eu l’intelligence de créer un ensemble cohérent qui puisse animer et mailler le territoire tout en répondant aux besoins de la population » et confirme que la problématique des élus est prise en considération.

     

     

    Le financement :
    
    - 3 159 m² ont été rétrocédés par le Conseil Départemental, pour un euro symbolique; 
    - 1148 m², ont été acheté à SNCF immobilier pour un montant de 85 000 euros;
    - Réalisation de travaux d’aménagement du plateau pour 230 000 euros.
    
    Soit un investissement total de 315 000 euros.
    Cette opération a été subventionnée à 70 % par la Région, dans le cadre du CRET 
    et l’Etat a attribué une subvention de 31 000 euros, dans le cadre du FNAT.

     

    X