MENU
PAYS DES PAILLONS

    Déchets végétaux

    Deux options sont possibles :

    – l’apport gratuit en déchetterie

    – le compostage

    poubelle végétaux interdits

    IL EST INTERDIT DE JETER LES DÉCHETS VÉGÉTAUX

    DANS LES BACS DESTINÉS AUX ORDURES MÉNAGÈRES !

    Le compostage

    A travers sa politique environnementale, la Communauté de Communes du Pays des Paillons favorise le recyclage de matières organiques par le biais du compostage. Ce procédé, aux facettes économiques, écologiques et environnementales, est simple et bénéfique pour tout le monde.

    Depuis 2006 la Communauté de Communes procède à une démarche éco-citoyenne en mettant, gratuitement, à disposition des habitants du territoire des Paillons, des composteurs. Les personnes intéressées doivent contacter leur mairie pour en faire la demande.

    Le but est de sensibiliser la population à ce processus biologique qui favorise l’environnement.

     

     « Protéger l’environnement et agir en conséquence »

     

    Qu’est-ce que le compostage ?

    Le compostage est un processus naturel réalisable à partir des déchets de jardin et de cuisine. En présence d’humidité et d’oxygène, des micro-organismes dégradent les matières organiques. Grâce à ce processus biologique vous obtiendrez du compost. Cet amendement organique gratuit vous permettra d’enrichir votre sol. Une telle pratique permet de limiter l’utilisation des engrais chimiques et diminue la quantité de déchets ménagers produits d’environ 100 kg par personne et par an (source ADEME).

    Pour obtenir un bon compost 100 % naturel mélangez :

     

    déchets jardin

     

    – les fleurs fanées, les plantes, les fanes du  potager

    – les tontes de gazon, les feuilles, les tailles de haies et d’arbustes (réduits en morceaux)

     

     

     

    Déchets de cuisine2

     

    – épluchures, coquilles de fruits secs (noix, noisettes…)

    – reste de légumes, de fruits, de repas (riz, pâtes…)

    – coquilles d’œufs

    – filtres de marc de café, sachets d’infusions

     

     

    copeaux

     

    – sciures, copeaux (non traités)

    – serviettes en papier, essuie tout (non colorés)

    – fumier d’animaux d’élevage

    – paillage d’animaux domestiques herbivores

     

     

    QUELQUES BONS CONSEILS 

    Alterner les déchets verts et humides avec les déchets bruns et secs (les premiers apportent l’eau et la nourriture alors que les deuxièmes permettent l’aération)

    Toujours composter dans un silo, un fût ou sur un tas bien aéré

    Le tas de déchets organiques à composter doit toujours être en contact avec la terre

    Ne pas lancer son compostage quand il gèle car le froid empêche le lancement du processus de compostage

    Ajouter des matières organiques à composter en petites quantités pour éviter tout compostage et fermentation

    La décomposition est plus facile et rapide si les déchets ne sont pas trop gros. Le compost doit être humide mais pas trop, d’où la nécessité de le protéger entre autres de la pluie

    Placer le compost le plus près possible de son habitation…

     

    IL EXISTE TROIS MODES DE COMPOSTAGES : 
    • Le compostage en composteurComposteur-PO

    Le composteur doit être posé en extérieur en contact direct avec le sol, sur une surface plane, et dans une zone semi-ombragée

    Les avantages : conserve l’humidité, accélère le processus de compostage, évite les nuisances dues aux animaux, comporte un système d’ouverture pour extraire le compost, facilite la montée en température

    Les inconvénients : brassage moins aisé, contrainte de volume

    La Communauté de Communes du Pays des Paillons met à votre disposition gratuitement des composteurs. Pour pouvoir en bénéficier veuillez contacter votre mairie.

    • Le compostage en tascompost en tas

    Amassement des matières directement sur le sol, en un tas d’au moins 1 à 2 m³, à l’abri du vent et à l’ombre.

    Les avantages : pas de limitation de volume, brassage du compost plus aisé

    Les inconvénients : attirent certains animaux, processus de compostage plus long et plus difficile (excès d’humidité-moins d’hygiénisation).

    • Le compostage en fossedéchets de jardin

    Les déchets à composter sont déposés dans un trou de 30 à 50 cm de profondeur, creusé dans le sol

    Les avantages : compostage stimulé pas les lombrics

    Les inconvénients : brassage difficiles, aération limitée et moins contrôlée, pas de montée en température.

     

    Le brûlage

    Brûler les dbrulageéchets végétaux émet des composés volatiles (particules et gaz) qui contribuent à la pollution de l’air et peuvent occasionner des gênes pour le voisinage ainsi que pour la santé. Cet impact est amplifié si les végétaux sont humides. Il est recommandé de laisser sécher les déchets végétaux, au moins 3 semaines, avant de les brûler.

    La qualité de l’air est un problème de santé publique. Les émissions de polluants doivent rester en dessous de seuils définis par l’Europe pour chaque type de polluants et pour les PM10 :

    – PM 10 : Particules en suspension inférieures à 10 microns.

    – HAP : Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques.

    Selon le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) et l’arrêté préfectoral n°2014-453 des Alpes-Maritimes, il est interdit de brûler les déchets dits verts de parcs et jardins (résidus de débroussaillement, taille de haies…) dans les communes incluses dans le PPA, à savoir pour le Pays des Paillons : Berre-les-Alpes, Blausasc, Cantaron, Châteauneuf-Villevieille, Contes, Drap et Peillon.

    Cependant, sous certaines conditions, le brûlage peut être autorisé :

    – Déchets verts de parcs et jardins dans les communes hors PPA.

    – Déchets agricoles et pratiques de l’écobuage seulement pour Coaraze et Lucéram.

    – Déchets issus du débroussaillement obligatoire.

    Le non-respect de cette réglementation peut entraîner une amende de 450€. Pour connaitre les seuils d’alerte, chaque citoyen a la possibilité de contacter la préfecture ou la mairie.

    Pour consulter l’arrêté veuillez cliquer sur le lien Arrêté 2014-453 – emploi du feu

    La gestion des déchets végétaux PLAQUETTE déchets végétaux

     

    X