MENU
PAYS DES PAILLONS

    Les élus du Pays des Paillons se sont réunis vendredi 22 mars, en conseil communautaire.

    En prélude de cette séance, l’assemblée a observé une minute de silence en hommage au conseiller communautaire, Pierre Vestri, disparu quelques jours plus tôt.

    Michel Lottier, vice-président chargé des finances, a ensuite présenté les comptes de gestion du budget principal et annexe ainsi que celui du Service Public Petite Enfance de l’année 2018 « On a pratiquement les mêmes chiffres qu’on avait promis l’année dernière au niveau des reports et de la gestion ». Ces deux comptes ont été approuvés à l’unanimité.

    Conformément à la règle, le président a quitté la salle pour que Michel Lottier, présente les chiffres du compte administratif de 2018 et fasse voter l’assistance. Ils ont été approuvés à l’unanimité.

    De retour dans la salle, le président, Maurice Lavagna, a révélé les orientations budgétaires « Les dépenses de fonctionnement ont été nettement maîtrisées sur les deux budgets ». Ces résultats ont en parties été réalisables entre autres à une diminution de 4% de la masse salariale et grâce à une économie réalisée de 72 000 euros avec la mise en place de la cuisine centrale. Grâce à ces efforts, la CCPP a pu dégager un résultat positif de 1 050 000 € en 2019. Le report en excédent de fonctionnement en 2019 sera de 770 000 € contre 360 275 € en 2018, soit 410000 € de plus.

    « Ce travail de recherche d’économies continuera cette année. Toutes les réflexions visant à optimiser le service rendu à la population en fournissant un niveau de service tout à fait convenable à moindre coût sont à étudier ». Ainsi, d’autres réflexions seront conduites sur le mode de fonctionnement de la micro-crèche de Coaraze, l’organisation des tournées du service déchets et l’organisation des services administratifs, pour atteindre un investissement de 1 250 000 euros.

    En 2019, la Communauté de Communes entend poursuivre dans son programme d’investissement, pour un montant total de 12 730 000 euros, avec la réouverture de la route du Rémaurian, la future crèche de Contes, la réalisation des salles de Peille et L’Escarène, le projet du pôle d’échanges multimodal à l’Escarène, la déchetterie communautaire et l’installation de la fibre optique sur l’ensemble du territoire des Paillons.

    A cela s’ajouteront des dépenses supplémentaires estimées à 790 000 euros dans le secteur des déchets avec l’acquisition de colonnes de tri, d’une benne, d’un camion grue ainsi que du matériel pour équiper la future déchetterie.

    A noter que le montant des subventions déjà accordées par le Département, la Région, la CAF et l’Etat s’élève à 4 910 000 euros.

    Après cette présentation, c’est finalement un accord mutuel qui a volé la vedette au débat.

    X